Pourquoi tout le monde est malade ?

Cette semaine a été meurtrière pour Luminy, des corps allongés dans le couloir, des cris de douleurs, des appels à l’aide, j’y ai même vu des gens nus dans les toilettes de l’amphi A mais pas sûr que ce soit pour les mêmes raisons. Vous l’aurez compris, quelqu’un sème la zizanie sur le campus, il n’en fallait pas moins pour faire revenir celui que l’on a pas vu depuis un bail, tant il avait sécurisé le périmètre l’année dernière. Les bandits prenez garde, les filles attention les cœurs : Commissaire Jack est de retour.

À peine arrivé sur le campus grâce à son véhicule de fonction (le JackB1), le commissaire, café en main, prend le cheveu d’une des victimes échouées devant le local BDA… « C’est une overdose »… Stupeur… « Ouahhh elle était bonne celle la bob », re stupeur, la victime était en fait juste complètement défoncée.

En reprenant ses esprits, Jack se remis au travail, il est formel, le salopard qui nuit à tout le monde est en fait une saloparde : la grippe. Mais cette grippe n’est pas arrivée par hasard, et le commissaire va tout faire pour trouver qui se cache derrière cette épidémie.

Breaking Bad ?

Qui serait assez tordu pour fabriquer une maladie et la rependre ? Cela parait évident, Cinemars est dans le coup. Ils regardent beaucoup trop de série US, d’autant que leur association avec le BDA laisse planer le doute sur leurs réelles motivations. Ni une ni deux, Jack fait deux roulades, coupe le réseau Wifi et attend devant le local de Lumin’arts. « Hey mais je regardais Netflix là pourquoi ça marche plus ? ». Bam, le Captain chope la victime par le colback et la questionne sur ses activités.

Après un long interrogatoire de 45 minutes (pas plus y’a cours après) rythmée par une pause pasta-box, la demoiselle avoue. Oui ce sont eux qui ont fabriqué la maladie, mais ils ne sont que des intermédiaires. Par contre, impossible de savoir qui est leur acheteur. L’enquête continue.

Un coupable inattendu ?

Dos au mur, une fois de plus sans aucun indice, le commissaire se sent en plus de cela faible, très faible. Sa couverture est grillée et le coupable a réussi à infiltrer la maladie dans son corps. Il décide de prendre rendez-vous chez son généraliste pour pouvoir reprendre l’enquête au plus vite. Chez le docteur Leno… Lenoir. Tain tain tain (musique de film).

Mais pourquoi ne pas y avoir pensé plus tôt, le coupable était avec lui depuis le début, sous ses yeux et il n’a rien vu.

C’était donc le Foyer des Élevés derrière tout ça. Une action commerciale visant à renforcer leur partenariat avec un médecin généraliste. Ils contaminaient cannettes, cafés et autres produits consommables (sauf les skittles parce-que personne n’en mange).

Ne vous inquiétez pas citoyens de Kedge, ces voyous sont derrière les barreaux, l’intérim du Foyer est pris par le BDE, qui en rêvait secrètement.

 

Encore une affaire résolue pour commissaire Jack, qui vous souhaite bon vent et fait des bisous à tous ses fans.

PS : les filles arrêtez de lui envoyer des nudes.
PPS : les mecs aussi.

 

Benjamin Lajoie

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :