Comment annoncer aux post-bacs que le Père Noël n’existe pas ?

 

La période des fêtes de fin d’année approche, et avec elle les orgies culinaires, alcooliques ou sexuelles (chacun fait ce qu’il veut de sa vie…) qu’elle implique. Mais on recense également des moments beaucoup moins agréables, comme le ramassage des épines du sapin à partir du 26 Décembre, la gastro post – foie gras ou encore le « show Père Noël » que tonton Jacques donne tous les ans à ton petit cousin Gaspard.

 

Seulement voilà, Gaspard a aujourd’hui 18 ans, il a eu son bac sans mention et vient d’intégrer une prestigieuse école de commerce (‘’Hreum Neoma Reims keuf keuf’’, satanée toux…). Tu décides alors de lui avouer la vérité quant à ce mensonge millénaire qu’est l’existence du Père Noël. Cependant, nos amis les post-bacs (oui, on peut devenir ami avec ces intrigantes créatures) viennent de filières très différentes. Il convient donc d’utiliser les bons arguments pour les convaincre.

Si ton post-bac de compagnie a eu le malheur de faire un baccalauréat Scientifique, tu peux lui expliquer de manière rationnelle que l’existence du Père Noël ne peut être que fictive. En effet, ce dernier a pour objectif de livrer près de 25M de foyers français en environ 10h dans la nuit du 24 au 25 Décembre. Après des calculs savants, on retient que le Père Noël, pour mener à bien cette mission, doit atteindre des vitesses de 25000km/heure. Aucune Ferrari au monde ne peut atteindre cette vitesse, alors des rênes tractant un traineau contenant des millions de cadeaux et un obèse encore moins. (PS : veuillez contacter le SAV du Captain pour le détail des calculs)

S’il a fait un baccalauréat Economique et Social, explique-lui que ses cadeaux ne proviennent en réalité pas des lutins exploités par le sadique Père Noël dans le nord de la Laponie Finlandaise, mais de petits Bangladais exploités par le Grand Capital dans des usines insalubres, ce qui n’est pas très éloigné. Conclusion : Malgré une barbe blanche bien fournie et un attrait commun pour la couleur rouge, il est peu probable que le Père Noël et Karl Marx aient été très copains.

S’il a fait un baccalauréat Sciences et Techniques du Management et de la Gestion (STMG, pour les 2-3 du fond qui n’ont pas compris), félicite-le pour cette incroyable ascension. Peu d’espoir étaient placés en lui mais il a fait fermer des bouches et appartient désormais à l’élite de la nation. Cependant, n’oublie pas que ses facultés motrices restent très modestes. Inutile donc de lui prouver par A + B que le Père Noël n’existe pas. A la limite, à l’instar de Nietzsche avec Dieu, dit lui qu’il est mort.

S’il a fait un baccalauréat Littéraire, il est d’abord temps de lui annoncer qu’il s’est trompé de parcours. Sa vie est de jouer de la flûte de pan devant la faculté des langues de Tarbes, et non pas d’être formaté à devenir un requin de la finance dans l’océan du monde de l’emploi. Cette correction faite, il est grand temps de lui annoncer la triste vérité. Le héros de ses livres préférés, de « T’choupi fête Noël » à « Osez 20 histoires érotiques de Noël », en passant par le sacro-saint « Le cadeau de Noël idéal pour belle-maman pour les Nuls » n’a jamais existé. Seul un joint mal roulé saura le réconforter…

PS : Joyeuses fêtes de fin d’année à nos lecteurs adorés !

 

El Food Truck Del Futuro

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :