Publicités

Le KFL bat le KFC : tout sur ce match sous haute tension



Jeudi 8 novembre – Lendemain de soirée – 14h30 – Stade Roger Lebert – KFC 1-2 KFL.

C’est un match d’une euphorie rare qui s’est déroulé cet après-midi, fumigènes, tifos et chants de Kedge à tout va pour célébrer au mieux la rencontre entre les équipes une et deux de piedballon kedgiennes. En vrai, 10 supporters à tout casser et pas une seule trace du BDS et de la TC. Ce match va vous être raconté par les valeureux supporters qui ne savaient même pas s’ils étaient pour la 1 ou pour la 2 dans ce derby de feu : Le kedgico.

Une idole

S’il devait ressortir un seul joueur de ce match de « haut » niveau, nous sommes tous unanime pour dire que Louis dit « le roux » dit « Messi » était clairement au-dessus du lot. C’est même étonnant que le Milène Farmer du football ne soit qu’en équipe 2.

Un homme

Il y avait une autre idole sur le terrain, un homme a la prestance inégalable, un homme dont les valeurs était remarquable. Il a su se montrer ferme face à la racaille embourgeoisée qui criait au scandale. Depuis les tribunes, on pouvait entendre des « on peut avoir votre maillot monsieur l’arbitre » ou encore des « donnez-moi un peu de votre courage monsieur ». Pendant que certaines filles l’attendaient nues dans son vestiaire, cet homme d’une modestie rare aurait déclaré : « je n’ai fait que mon travail ».

La bagarre la bagarre

Il n’y a pas derby sans bagarre. Les fans réclamaient du sang, ils en ont eu. Celle-ci fut plutôt inédite puisqu’elle a éclaté entre un coach et son propre joueur. La  une de « l’Equipe » de demain rapportera les propos du joueur que l’on nommera Nicolas A : « Va te faire enculer sale fils de pute ». Des images choc que l’on ne veut pas voir sur le terrain, il y a Kedge Fighter pour ça.

– En parlant de terrain, beaucoup de joueurs ont très peu joué, victimes de la très célèbre blessure de la gueule de bois.

– Highlight du match pour le jeune arrière droit du KFC qui termine meilleur buteur du KFL avec un but au compteur, ses fans réclamaient le doublé mais il n’a pas réussi à sauver son équipe.

– Gros respect au numéro 18 du KFC qui a fait honneur à la communauté Végan en mangeant la pelouse à chaque contact.

– Le coach du KFC, qui donnait ses consignes par petit papier donné aux joueurs, aurait craqué et envoyé que des insultes sur ses derniers papiers.

C’est en tout cas une défaite amère pour le KFC, qui se cache derrière des erreurs d’arbitrage pour masquer le fait qu’ils ont simplement été moins bons aujourd’hui. Il faudra se remettre en question et rebondir, sinon le #KFLauchallenge va faire son trou.

Benjamin Lajoie

Publicités

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :