Publicités

Si les assos étaient des candidats de Télé-Réalité

télé réalité.PNG

Je suis fan de toi Nabilaa-biilla, si tu as déjà chanté cette chanson sous ta douche, alors cet article est fait pour toi. Sinon, referme tout de suite ce journal tu n’en es pas digne, mécréant. Si tu lis ces lignes donc c’est que tu es le genre d’étudiant qui rentre de son cours de marketing transversal sauté à la poêle et va directement s’affaler sur son canapé devant les Anges.

Et c’est là que ton esprit divague…Tu as tant enchainé Kedge-Anges pour soi-disant « décompresser de ta journée » que tu commences à faire des rêves bizarres…  « et si les asso étaient des personnages de télé-réalité ? »

Eh bien Jocelin, tu as de la chance. Car oui, à Captain Jack, nous réalisons tous les rêves des petits Kedgers (comme toi).Et zééééééparti, caméra, micro, lumière, ça tourne.

BDE : Brandon, le frat-guy, est le gars un peu forceur, qui est là uniquement pour mettre l’ambiance. Sans but précis, sauf peut-être celui de battre son propre record d’alcoolémie jour après jour. Véritable chasseur, il collectionne les conquêtes comme personne. Il faut dire que les dés sont pipés, Brandon a passé des heures à stalker les participantes sur Facebook. Sacré Brandon.

BDS : Kévin. Son prénom résume le personnage : beau gosse, un peu simplet mais gentil, bien brave comme garçon.

BDA : âme artistique de la villa, Emilie, 20 ans, des étoiles plein les yeux, se prédestine à devenir la future Britney Spears de notre génération. Toujours partante pour lancer des karaokés, des flashmob ou encore essayer de ramener le Harlem Shake à la mode. A sa sortie d’école, Emilie sera contactée par un manager, et sortira son premier album. Malheureusement, et comme souvent dans ces cas-là, le malaise n’aura d’égal que le bide.

AMS : Dans toute télé-réalité existe LE STRATÈGE, du doux nom d’Hippolyte : la personne qui se définit comme le mentaliste de la maison, anticipant les moindres faits et gestes de chacun. Ce qu’il ne sait pas, c’est que dans la télé-réalité (ou à Kedge lol) la stratégie ne prime pas.

Rotaract : Tanguy est un peu le fantôme de la maison, invisible, sa présence se fait pourtant ressentir par tous : une tasse de café oubliée sur le comptoir, un morceau de sandwich grignoté. Tanguy est le caillou dans la chaussure, un tout petit détail vraiment gênant. On en oublie même de l’éliminer tellement on ne pense pas à lui.

Berkail : A son arrivée, Mélissandre était la target de tous. Mais au fur et à mesure de l’aventure, celle-ci s’éclipsait de plus en plus régulièrement la nuit. On te l’a déjà dit et nous te le répétons : « Tu es grosse Mélissandre ».

Start It : Dylan-Jean, ou plus communément appelé DJ DJ, est soi-disant le jet-setteur, celui qui a mixé à Mykonos, Ibiza, aux côtés de David Guetta, mais dont le CV, en réalité, se résume à la Bar Mitzva du cousin de son meilleur ami. Tous les soirs aux platines, celui-ci ne cesse de s’affirmer en tant que DJ officiel de la maison, en superposant Djadja et Ramenez la coupe à la maison…

Kedger Network : René-Charles est l’incompris de la maison. Très souvent Belge ou Québécois, celui-ci peine à se faire comprendre. Mais ce n’est pas grave, on l’aime bien quand même René-Charles. René-Charles aime beaucoup de choses, comme le bateau par exemple. Il en parle à tous ses amis. Mais lorsqu’il les invite pour voguer sur la Garonne, le temps en décide autrement. Courage René-Charles. 

Solid Earth : Blandine est celle qui veut aider tout le monde, véritable médiateur de la maison, à chaque embrouille elle ne cesse d’intervenir en prônant paix et amour. Ce qu’elle oublie, c’est qu’elle devrait régler tout d’abord ses propres problèmes. Surtout ce problème d’hygiène, il faut dire que fumer des Fleur du Pays et prendre une douche tous les 4 jours c’est surement écolo mais pas tip-top pour les voisins de siège dans le Tram B. Si tu nous lis aujourd’hui, baisse les bras Blandine stp.

AIESEC : Rosie est la « travelleuse » de la maison, se définissant comme exotique, car ayant « pas mal baroudé professionnellement », elle a pu s’ouvrir aux peuples et découvrir de nouvelles contrées. Ce qu’elle ne sait pas, c’est qu’un échange linguistique de 2 semaines à Madrid, financé par un crowdfunding avec comme unique donatrice tatie Jacquie, n’est pas considéré comme un voyage humanitaire.

Tu auras sans doute remarqué toutes les similitudes entre les écoles de commerce et télé-réalité. Et bien, sache que les débouchés sont les mêmes.

Cordialement

Mayo-Biggy

Publicités

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :