Publicités

FECMB : Festival Eclectique faisant Circuler la Magie au sein de la BEM

fecmb

J’ai candidaté pour faire partie du jury étudiant lors du 21ème Festival Européen du Court-Métrage de Bordeaux (oui, à l’origine c’est ça que veut dire l’acronyme). Je n’ai pas été pris. J’ai eu le seum. On m’a proposé d’avoir une accréditation presse afin d’accéder au Festival gratuitement. J’ai moins eu le seum. Voici comment Captain Jack obtint son premier « live report ». Parlons donc de cet évènement, de cette ode au cinéma, qui, franchement, fut une réussite.

Entrée en matière : tote-bags et calembours

A l’entrée dans la salle, la première chose dont on se rend compte, c’est que la salle est bondée (parce que j’étais en retard mdr, l’eau pour mes coquillettes a pris plus de temps que prévu à bouillir, problème de plaques ; d’ailleurs ça me fait penser qu’il faut que j’appelle Darty pour qu’ils viennent réparer). La deuxième concerne les tote-bags présents sur chacun des sièges : en les ouvrant, quelle surprise n’avons-nous pas eu en découvrant la présence des guides du Cannelé. Et ça pour les deux soirs de projection.

Alors ceci s’adresse au Cannelé : les gars, faites des estimations légèrement plus réalistes, parce qu’à l’heure qu’il est, il s’agit de lancer l’édition suivante et pas d’écouler celle de 2014. Qui plus est, distribuer des guides après un lancement en avril dernier, c’est aussi prendre un risque quant à l’actualisation des données : le restaurant « Caillé d’écolier » a fermé depuis pour cause de blocus étudiant réclamant 15 de moyenne.

Jurys, je ris, je hurle

Pour juger les différents courts-métrages, Extérieur Nuit a choisi les membres des jurys professionnel et étudiant. Abordons d’abord ce dernier. Sur les 4 membres qui le composaient, nous pouvons compter un membre d’Extérieur Nuit et, cerise sur le gâteau, la sœur de la Vice-Présidente de l’association. On aurait dit Poutine qui mettait bien sa famille au sein du gouvernement russe.

En ce qui concerne le jury professionnel, le démarchage fut plus qu’efficace car Extérieur Nuit a réussi à compter parmi ses membres Finnegan Oldfield et Garance Marillier ! Si ces noms ne vous disent rien, c’est que, la vie de ma mère, vous êtes des grosses merdes. Ces deux acteurs ont été nominés aux Césars 2018 respectivement dans les catégories Meilleur Espoir Masculin et Meilleur Espoir Féminin. D’ailleurs, j’ai regardé Grave, film pour lequel Garance (parce que oui, il s’agit désormais d’une amie) était nominée. Sans vous mentir, on s’est croisés dans une rangée de strapontins, elle m’a frôlé, j’étais en tshirt, elle a regardé mon bras en se léchant les babines, j’étais pas bien. Je me suis dit que j’allais perdre un bras, qui s’avère assez utile à l’heure où j’écris ces lignes (ou quand je veux me gratter les figues).

Court-métrage, Cours Forrest

Bien entendu, je ne pouvais faire cet article sans aborder la sélection aux petits oignons que nous a concocté Extérieur Nuit. Des courts-métrages, d’animation ou de fiction, provenant de tous les coins d’Europe qui ont su, d’une manière ou d’une autre nous toucher. Si je devais en raconter un, ce serait Negative Space de Max Porter et de Ru Kuwahata. Ça doit être la 46ème fois que je le résume celui-là.

Ce film narre l’histoire d’une relation père-fils qui sort des sentiers battus. De fait, ce fils et son père partagent l’amour de bien faire leur valise – et pas l’amour du curling, des voitures et des courroies de transmission, bande de beaufs. La seule joie du fils réside dans un texto de son père lui disant « it’s perfect », après que le fils lui ai préparé sa valise quand celui-ci partait en déplacement professionnel. Ranger une valise, c’est optimiser l’espace, les chaussettes enroulées dans les coins, le pantalon d’abord, puis les vêtements en coton, une feuille sur laquelle on met les chaussures, puis la ceinture qui serpente autour du tout. Mais un jour, le père décède. Jour de funérailles, le fils s’approche du cercueil, l’observe et dit « that day was horrible, my father would have hated that, so much negative space ». Incroyable, son père est mort, et il ne voit que cet espace vide, mal occupé dans cette « valise ».

Regard critique

Cet article ayant été écrit sur un ton satirique, je me sens obligé d’y ajouter un instant sincère. Cet évènement était un succès qui a ravi les cinéphiles comme les drosophiles. Je veux donc conclure cet article en félicitant Extérieur Nuit, qui a fait de ces deux soirées nocturnes des intérieurs jours. Ça ne veut rien dire ouais tg.

Petedex

Publicités

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :