Pistonner c’est tromper

sexe_bureau_2120_north_584x360

Février c’est le mois de la Saint Valentin, des PSG-Real et des traces de bronzage sur le visage des CSP+. Mais Février c’est aussi et surtout LE mois durant lequel le jeune étudiant d’école de commerce commence à envoyer des milliards de CV et de lettres de motivation à toutes les entreprises qui lui passent sous la main. Cependant, toutes les étudiantes et tous les étudiants ne sont pas égaux devant cette quête du stage parfait. Certains bénéficient d’une arme secrète :
LE PISTON.
Alors, fléau ou bénédiction ? Le Captain vous en parle.

 

Chef d’équipe chez Quick ou Manager chez Darty ?

Choix cornélien s’il en est. Vendre des frites ou des grille-pains, telle est la question. Pour éviter ce genre de dilemme, le jeune étudiant à l’œil vif et au poil brillant se tue à reformuler ses lettres de motivations pour qu’elles correspondent au mieux à l’entreprise : « Vous êtes intègres, respectueux et vous avez l’esprit d’équipe, mais c’est dingue, moi aussi ».
On a tous dans notre entourage un étudiant qui tuerai père et mère pour un stage à Mountain View.
Sauf que la réalité est bien cruelle. Sans contact ni réseaux, chacun sait qu’il est difficile de décrocher un stage dans une entreprise qui vous intéresse. Tu voulais bosser chez EY, te voilà 3ème assistant Marketing chez Kipsta, bien joué gamin.
Heureusement pour toi le piston existe. C’est toujours utile d’avoir un oncle qui bosse comme directeur d’usine pour une grande marque d’automobile. Même s’il était grave gênant lors des repas de famille avec ses blagues de beauf, un petit coup de fil et hop le stage est trouvé. « C’est la famé » comme on dirait dans le pays de la soupe au pistou.

 

Et la déontologie dans tout ça ?

Alors pistonner c’est tromper ou pas ? D’après une étude de 2010, 88% des Français pensent que le piston prime sur le talent. Le Captain n’irait pas jusqu’à dire que dans les écoles de commerce, ce chiffre frise les 100% mais presque. A bien y réfléchir, le pistonnage n’est qu’une forme de cooptation et ça, les cooptations, les écoles de commerce connaissent bien.
Y’a-t-il mort d’homme mon bon monsieur ? Votre fidèle serviteur, qui recherche activement un stage en Audit pense que non (d’ailleurs voici mon numéro : 06 54 23 89 21). Le pistonnage c’est bien, tant que ça marche. Si les élites étaient choisies sur leurs compétences ça se saurait.

Les bons conseils du Captain Jack

Tu te reconnais dans cet article et tu te demandes comment diable tu vas pouvoir trouver ton stage ou ton alternance. Pas de panique, le Captain est là pour toi.

Etape 1 : Cibler tes targets sur Linkedin comme tu le ferais en OB
Etape 2 : Préparer le Inmail le plus tchatcheur possible.
Etape 3 : Postuler en temps qu’admisseur dans ton école.

Et voilà, bien joué BG, tu l’as ton stage pour cet été !

 

Edwy

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :