Le monde des ESC en 2050

esc 2050.jpg

 

Grâce à une machine à voyager dans le temps, Captain Jack a eu l’occasion de visiter le monde de 2050, et donc de s’imprégner de la vie des ESC, voici le récit de ce voyage.

Nous arrivons en 2050, Kylian Mbappe est président de la République, les voitures volent, les robots sont omniprésents et le monde des grandes écoles de commerce a bien changé.

 

KEDGOMA, une fusion bien pensée.

 

Du jamais vu, une fusion de fusion, Kedge et Neoma, les ennemis de toujours, unis pour le meilleur et pour le pire. En effet, après une période difficile financièrement vers 2028, c’est en 2030 que naît l’idée de la fusion ultime : Kedgoma. 4 campus, une force financière impressionnante et toujours une réputation d’école usine pour les autres écoles.Rassurez-vous, le challenge Ecricome est toujours de la partie après le retour d’ICN dans le concours Ecricome en 2020 après 3 années de chute dans les classements.

 

L’ESC Rennes disparaît des radars.

 

Leur ascension n’aura été qu’un feu de paille, à partir de 2025, Rennes enchaine les frasques et les descentes de classement, ce qui aura eu le mérite de taper dans l’œil de Strasbourg qui lui proposera une fusion en 2032. Malheureusement refusée, ce qui causera la fermeture de l’école en 2035, et ce malgré un titre de meilleur accueil admissible de 2030 à 2035 (ils droguaient les candidats). Mais Rennes n’est pas la seule école à avoir fermé entre 2018 et 2050 : je vous demanderai une minute de silence pour feu INSEEC (1992-2042) après avoir ouvert plus de 45 campus dans toute la France. Pour feu EM Normandie (1871-2037) aussi, mais bon personne ne s’en est rendu compte. Et pour feu Esc Brest (1962-2022) après une fermeture judiciaire suite a l’arrivée d’exactement 0 élève durant 3 années de suite.

 

Des belles surprises.

 

Qui aurait cru, en 2018 voir l’ISG Paris un jour à la 10ème place de tous les classements ? Personne. Et c’est normal car en 2050 l’ISG est toujours bloqué entre la 20ème et la 25ème place, mais c’est toujours d’après eux « l’école qui monte ».

Ce sont les écoles proches des écoles d’ingénieurs qui s’en sont le mieux sorties avec l’avancée technologique. Télécom est désormais régulièrement dans le top 7 et a pu ouvrir, après Evry, deux autres campus dans les belles villes de Grigny et de Champigny.

Parmi les écoles que vous ne connaissez pas encore, on a eu le droit a la création de Crétincia, Donnetonargencia et de L’ESSE : l’école supérieure de Saint-Etienne ouverte à la suite de la relégation en CFA de L’ASSE, mais aucune n’a réussi à véritablement s’imposer dans les classements.

 

Mon épopée en 2050 touche à sa fin, rassurez-vous, tout n’a pas changé, Captain Jack existe toujours et a survécu à ses 307 procès, le top 5 est resté le même, Strasbourg continue de faire polémique, et à cette heure-ci, PAU, TBS et MBS sont toujours au centre de toutes nos blagues. On a essayé de changer … en vain.

 

Benjamin

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :