Découverte et disparition des Cesemed

Sans titre

Bye-Bye qui ??!!

Ce mercredi 6 décembre, le BDE et Accede se sont réunis pour organiser une soirée sur le thème Atlantide, et quoi de mieux que le New Cancan pour explorer des profondeurs sombres…

Cette soirée fut l’occasion de célébrer le départ des étudiants « Cesemed », histoire de leur montrer qu’on pense à eux quelques heures dans l’année. Les Kedgers se sont donc rendus (parfois sous escorte policière…) au club situé près de Noailles pour dire à la fois « Bonjour » et « Au-revoir » aux IBBA, ex-Cesemed.

Mais qui sont ces étudiants dont on entend parler une fois par an sans jamais vraiment savoir ce qu’ils font ? Soucieux de ne dénigrer personne, de quelque école ou programme que ce soit, Captain Jack vous présente ces jeunes Kedgers

 

« À l’international » TAL, 2013

Le programme International BBA, dit « Cesemed », dont très peu de PGE sont capables d’expliquer le déroulement, est pourtant l’un des meilleurs programmes post-bac de France. Il permet à ses jeunes pousses de profiter pendant 4 ans de Kedge, dont 2 années au-delà de nos frontières. Très tôt les étudiants à peine bacheliers doivent quitter le cocon pour aller voir ailleurs ce qui se passe, conscients qu’au contact de Kedgers plus âgés, ils ne progresseront pas beaucoup…

A peine apprend-on leur existence qu’ils s’exportent déjà. La responsable vaisselle de Com’le chef, Laura Tatouille, est bouleversée : « j’ai dansé toute la soirée avec Kylian et il s’en va déjà pour un stage de vendeur de vitrines à Amsterdam », nous confie-t-elle tout en écoutant Il venait d’avoir 18ans de Dalida.

 

« Ah bon mais ils étaient à l’école en fait là depuis septembre ? »

C’est la phrase qui revient le plus lorsque l’on interroge les Kedgers des autres programmes, toujours bien informés de ce qui se passe plus loin que le bout de leur nez ou de celui de leur association.

Mais ce départ va pourtant causer des changements remarquables dans la vie de l’école.

Première chose à signaler : le parking de Kedge va se vider de ses plus gros véhicules. La particularité du Cesemed est qu’il arrivait souvent en cours avec la Mini Cooper de papa ou la Fiat 500 rose de maman.

Un autre changement, d’ordre capillaire cette fois : adieu les dégradés ravageurs et les mini-chignons masculins. La calvitie naissante redevient la coiffure majoritaire chez les Kedgers.

Le chiffre d’affaires réalisé par les distributeurs de nourriture va baisser drastiquement, et pour cause plus personne ne vient acheter un Kinder Bueno et une canette de IceTea aux goûters de 10 et 16h…

Le départ des Cesemed, pour la plupart d’origine Marseillaise et alentours, remet les Nordistes en tête des origines ethniques présentes à Kedge, devant les Parisi..Banlieusards.

Enfin, dernière modification, et pas des moindres : les enfants étant partis, la consommation d’alcool dans les locaux associatifs et même en cours est de nouveau autorisée. A bon entendeur…

 

Loïc

Publicités

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :