L’absentéisme en école de commerce

tumblr_inline_mmldhwoPqY1qz4rgp

Entre les retards, les cours qu’on préférerait sécher et les lendemains d’OB difficiles, une question se pose. Une question qui vous est déjà tous passée par la tête au moins une fois. Cette question existentielle qui nous taraude est, vous l’aurez deviné : comment manquer les cours sans subir le courroux des profs et de l’administration ? Sur ce long chemin semé d’embûches, le Captain va tenter de te donner quelques astuces afin de répondre à ce questionnement perpétuel touchant toutes les générations d’étudiants.

Faire signer un pote à ta place

Parce qu’on a tous ce prof qui ne fait pas l’appel mais qui, pour se donner bonne conscience, fait circuler une feuille sur laquelle chaque élève doit signer, attestant de la sorte de sa présence. Pour sécher ce genre de cours en toute impunité, il existe une technique très simple consistant à faire signer un pote à ta place. Toutefois, un petit conseil pour celui qui signe pour les autres : surtout ne pas se mettre au premier rang. En effet, 10 signatures sur la feuilles alors que tu es le deuxième à l’avoir en main… Les profs ne sont pas si dupes.

Inconvénient : pour que cette méthode soit réalisable, encore faut-il qu’au moins un de tes potes daigne aller en cours, et s’il est allé au même OB que toi, il est fortement probable que ton stratagème tombe à l’eau.

Niveau de risque : 2/10

Dire deux fois « présent »

Pour les plus intrépides, une méthode alternative pour contrer le risque que le prof fasse l’appel quand tu n’es pas là consisterait à ce que ton pote dise « présent » à l’appel de ton nom (en plus du sien, évidemment). Toutefois, cette méthode reste très risquée si le prof reconnaît la personne qui dit « présent » plusieurs fois.

Inconvénient : nombre de « présent » très limité à environ un.

Niveau de risque : 6/10

Venir à la pause de 10h30

Cette technique ne permet de sécher que la moitié du cours, mais bon, elle permet quand même de dormir 1h30 de plus, et ça, ce n’est pas négligeable. Elle s’adresse en particulier à ceux qui avaient véritablement envie d’aller en cours, mais qui ont été victimes d’un abominable coup du sort : la fameuse panne de réveil.

Inconvénient : De plus, tu n’es pas à l’abri du prof qui fait l’appel avant la pause, car à force, ce petit malin a remarqué que son amphi paraissait deux fois plus rempli lorsqu’il revient avec son café dans la salle. Dans ce cas, tu t’es levé pour rien, tu assistes actuellement à un cours pour lequel tu es déjà noté absent.

Niveau de risque : 4/10

Ne pas venir de l’année

Ce que tu as payé pour avoir le droit de passer rien qu’un an en école, tu te dis que t’aurais pu le mettre dans un an de Club Med, donc ton raisonnement est de passer l’année dans ton canap’ et en soirée, et tu as bien raison : à ce prix-là c’est tout fait ton droit d’exiger de te la toucher au maximum pour rentabiliser l’investissement.

Inconvénient : tu peux d’ores et déjà économiser et appeler ta banque en vue de ton redoublement du Programme Grande Picole.

Niveau de risque : 12/10

Sécher les cours de langues

La technique pour sécher les cours de langues consiste à…. Ah mais qu’est-ce que je raconte ??? Pas besoin de techniques pour sécher les cours de langues. Ah, les matières idéales d’un lendemain de soirée ! Tu peux sécher autant que tu veux ces matières, ton nombre important d’absences ne t’empêchera pas de passer l’examen, qui de plus est anonyme.

Niveau de risque : 0/10

Enfin, dernière petite astuce du Captain : Selon ton école, un certain nombre d’absences par matière te sont autorisées, alors renseigne-toi et profites-en ! Attention tout de même à bien tenir les comptes. Aller en cours de stats, c’est bien ; tenir un tableau Excel comptabilisant ton nombre d’absences dans chaque matière, c’est mieux.

Bonus :

 Top 3 des meilleures excuses :

3- « Je suis malade » avec certificat à l’appui pour plus de crédibilité ; classique mais indémodable

2- « Je passe le permis, pour la 5e fois de l’année, oui »

1- « Je peux pas j’ai réu à 21h et votre cours finit à 20h15, je serai jamais à l’heure »

Top 3 des pires excuses :

3- « Je me suis levé en croyant qu’on était dimanche et c’est en regardant Téléfoot que je me suis aperçu que je l’avais déjà vu hier »

2- « En arrivant je me suis rendu compte que ma fermeture éclair était cassée et j’ai dû rentrer chez moi pour changer de pantalon »

1- « J’ai lu mon horoscope en me levant et il était vraiment à chier »

PS : Captain Jack décline toute responsabilité en cas de non-fonctionnement des méthodes proposées.

Marie Minaj

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :