Admissibles 2016 : 6 signes que votre logeur veut vous pécho

13566019_10209289121247101_1249593503_n

 

Jeunes padawans, admissibles, soyez les bienvenus à la maison. Captain Jack est là pour vous guider dans les méandres de la vie d’école. Bon courage pour vos oraux, le voyage risque de ne pas être de tout repos. Voilà quelques conseils pour repérer les prédateurs de la jungle bordelaise.

  1. Il se lève pour vous dire bonjour le matin

Un kedgeur ne se lève sous aucun prétexte, pas même celui d’aller en cours. Autant vous dire que si vous le voyez sur le pied de guerre avant 9h du matin c’est qu’il a une idée bien précise derrière la tête.

  1. Il vous fait découvrir les joies de l’OB (Open bar)… à ses frais

L’OB est au-delà de la tradition chez le kedgeur, c’est une religion. Mais dans le no man’s land de la transition Cirkus/ Narkos personne ne fournit au jeune soifard sa dose de vodka kas. Si pourtant vous rencontrez au cours de votre séjour Bordelais un oasis en Open Bar c’est un mirage, et derrière ce tour de magie se trouve votre logeur. Logeur qui, si il n’a acquis aucune notion de compta ou de finance cette année, a pourtant bien compris une chose : on chope plus facilement à 4h du matin qu’au cours du before.

(Attention l’abus d’alcool est dangereux pour la santé)

  1. Il ne vous présente pas à ses potes

Kedge, vous le comprendrez bientôt, se résume en un seul mot : shotgun (c’est la version moderne du « prem’s » de nos jeunes années). Pour augmenter ses chances il ne vous présentera à aucun concurrent potentiel, à aucun « shark » comme on les appelle ici. Ce serait comme divulguer l’adresse d’un shotgun physique avant l’heure, une erreur stratégique et tactique impardonnable.

  1. Il vous vante déjà les mérites de la nuit de la chope

Institution kedgienne, cela vous est pourtant totalement inconnu. Ce concept peut vous sembler barbare mais votre avis changera très vite. De toute façon votre logeur ne vous suggère en aucun cas d’embrasser l’intégralité du Torito, il veut vous suggérer subtilement qu’il a acquis une très grande expérience en matière de french kiss, bécot, patin, et autres pratiques réjouissantes.

  1. Il veut rentrer à 23h30

Un kedgeur digne de ce nom ne va jamais se coucher avant 3 ou 4h du matin. Si pourtant sur les coups de minuit il prétexte qu’il est fatigué, qu’il habite loin et qu’il vaudrait mieux rentrer c’est un leurre. Votre logeur est un marathonien de la soirée boite, un sprinter du trajet light/ Victoire et un cooptant shark it, ne tombez pas dans le panneau il est prêt à attendre encore quelques heures.

     6. Il se propose de vous faire visiter le fleuron des hauts lieux de la culture bordelaise

Qu’on se mette tout de suite d’accord votre logeur n’a jamais mis les pieds dans un musée. Les seules oœuvres d’art qu’il connaisse c’est les tags de Darwin et les dessins de son voisin de cours de droit. Il a vaguement entendu parler de « Musée d’Aq », mais c’est une station de tram.

Louise Mesnil

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :