Grâce à son cours de négociation, il obtient 50% de réduction sur ses frais de scolarité

nego2

 

 Un point sur les faits

Stefan étudiant en 1A à l’école de management KEDGE BS a suivi fin mai une série de cours sur la négociation commerciale. A la fin de son séminaire d’une semaine il était parfaitement formé à la matière. Et ce n’est pas peu dire, car deux jours plus tard il se rend dans le bureau de monsieur F et obtient une réduction hors du commun. En effet après une vingtaine de minutes d’entrevue Stefan sort du bureau du directeur et annonce à ses camarades qu’il a obtenu une diminution de 50% de ses frais de scolarité. Il ne lui restait plus qu’à régler la coquette somme de 5.725 euros.

Les clés d’un tel succès ? L’étudiant est fier de nous répondre, et ce, pour une cinquantaine d’euros seulement : « Je pense avoir vraiment bien assimilé mes cours. J’ai été particulièrement attentif aux conseils et aux recommandations de mon professeur au moins dix minutes d’affilée. J’ai utilisé des petites méthodes OKLM qu’il m’avait apprises ».

Sa stratégie face à Monsieur F

Nous lui demandons alors de préciser avec, sans vous le cacher, l’espoir de devenir nous aussi des as de la process communication.  » Alors j’ai utilisé la méthode des 20 premiers pour débuter, ensuite j’ai tenté la méthode AIDA en petit pont. Après j’ai enchaîné sur la méthode SONCAS et la méthode DAPA. Et je l’ai achevé avec la méthode de l’entonnoir plus connue sous le sobriquet méthode SOCA. Bien sur la méthode SACOL a elle aussi été indispensable à ma réussite. »

Après quelques sollicitations et quelques gratifications supplémentaires de notre part il enchaîne :  » On pourrait croire que Monsieur F est un guerrier à tendance travaillomane mais c’est un vrai rêveur. Sous sa carapace c’est un homme sensible et il a facilement compris que j’avais besoin de mes 5.725 pour maintenir mon train de vie au Saint-Aubin. »

Quel futur pour le jeune prodige ?

Aucun cas d’une telle prouesse n’avait été enregistrée jusqu’alors que ce soit dans les archives de la BEM ou celles d’Euromed. Ses professeurs, impressionnés, lui promettent déjà un grand avenir de négociateur. Cependant Stefan choisira peut-être un autre parcours, on raconte qu’il s’est fait remarquer en haut-lieu. Il serait en pourparlers en ce moment même pour rejoindre les rangs du GIGN ou du RAID, en tant que négociateur évidemment.

En attendant que ses nombreux projets se réalisent il coule des jours heureux à KEDGE où il utilise ces talents en tant qu’ « assistant shark ». Un travail qui lui prend des heures mais qui lui apporte tellement d’épanouissement. Il nous résume sa tâche en quelques mots : « je m’occupe de chiner ta target, tu t’occupes de rien et tu rentres à la maison avec une zouz à valider… Sauf si elle est vraiment trop fraîche là je garde ».

 

Louise Mesnil

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :