Les gros vilains clichés de nos régions Feat « Parisiens, marseillais, etc … » – 2e partie

Après notre 1er opus sur le sujet, voici la suite logique que vous attendiez tous …

Si votre région n’apparait toujours pas, n’hésitez pas à tagger Anthony Raymond ou Nicolas G.W sur votre groupe de campus, il vous renverra vers le service PGE afin de trouver une solution à vos problèmes.

12722287_10207453497408676_411485445_o

  • Alsaciens : Comme toutes les minorités, cette dernière est opprimée : les alsaciens ne se sont jamais autant sentis français que sur nos deux campus. Grands supporters du Strasbourg Racing Club (vous ne connaissez pas ? Logique, … troisième division), ils ne supporteront vraiment qu’en dernier recours l’OM ou les Girondins mais donneront tout pour leur campus au Challenge. En même temps, ils n’ont pas vraiment le choix…
  • Lyonnais : Venant de la nouvelle capitale de la France, les lyonnais considéreront tout ce qui n’est pas dans le 69 de Province. Bordeaux ? Habiter dans un village, quel dégoût ! Marseille, ville du tiers monde, leur paraît sale, pauvre et mal foutue. Mais pour eux, plutôt mourir que d’aller à Paris. Finalement, même si c’est par défaut, on n’est pas si mal dans le Sud hein ?
  • Marseillais : Ancien admissible, bienvenue à la maison ! Collègue, toi qui es du coin, tu es sûrement celui qui est le plus dépaysé dans cette histoire. L’ouverture internationale à Kedge prend pour toi tout son sens : mais quelles sont ces populations peu typées au teint blafard et à la triste mine ? Oui, oui elles viennent du même pays que toi. Seule leur religion n’est pas la même. Sois tolérant : le pastis, l’OM et les cigales ne sont pas au goût de tout le monde.
  • Nordistes : Descendants chtis du dernier affrontement paléo-télévisuel « les chtis vs les marseillais », nos amis du ch’nord restent fier de leur consanguinité qu’ils défendent envers et contre tout. Limite plus sectaires que les bretons, vous trouverez difficilement des nordistes qui ne viennent pas de l’ESDHEM ou de la « Catho ».
  • Parisiens : attention dossier sensible. De Jean-Jordan habitant Dreux, à Pierre Louis du 6e, le parisien est de nature hétéroclite. Pullulant à Kedge, ils s’épanouissent souvent très bien à L’I-Boat et fument des « indus ». Heureusement, votre ami « de la région parisienne » qui n’ose pas avouer qu’il habite Evry sera toujours présent pour boire une 8.6 et s’enfiler du saucisson avec vous.

 

Jack Houille et Jack Chirac

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :