Nathalie Hector à propos de Thinking ouf of the box : « Sans doute ma meilleure blague ! »

canard

C’est pleins de joie que les élèves de KEDGE apprennent la nouvelle ; le cours de Thinking (very very) out the box était en fait une grande boutade de la Directrice du Programme Grande Ecole pour « faire marrer les collègues du bureau » explique-t-elle dans un communiqué de presse officiel. Elle raconte : « Pendant le premier cours à Marseille au Parc Borely, on s’était planqué dans des buissons avec des jumelles, et on a vu tous les 300 élèves courir après des canards pour les prendre en photo. Qu’est-ce qu’on s’est poilé avec les collègues ! Tom (ndrl : Thomas F.) en a même fait tomber ses lunettes dans l’étang ! » Nathalie continue non sans fierté : « Je suis maintenant une vraie star dans le tout bâtiment A ! ».

La foule de 1A rassemblée dans le Hall B pour l’occasion est en liesse, même si beaucoup trouvaient cela aussi drôle que de se rendre compte qu’on a cours à Vaufrèges quand on arrive à Luminy avec le Jet, les élèves manifestent leur joie : « Je vais enfin pouvoir supprimer les 532 photos prises pendant le cours » nous explique Sophie qui a la mémoire de son téléphone saturée à cause de cela. « Le pire, c’est qu’on a vraiment cru que cette matière était un fonda’ pour valider le diplôme » raconte Xavier qui reste néanmoins sceptique quant à cette annonce.

Dès lors une grande bataille de blagues a commencé au sein de l’administration, avec pour objectif de détrôner Madame HECTOR, toujours en tête pour cette première édition. Les élèves en ont vu de toutes les couleurs, la blague des lombrics dans les assiettes à la cafétéria fut certainement l’une des meilleures. « J’ai réussi à voler des asticots de pêche à la Gaule d’Acier, ils n’y ont vu que du feu ! » nous dit Nicolas K., auteur de la blague. La méfiance règne, et personne ne sait si chaque cours doit maintenant être pris au sérieux ou non, comme en témoigne Alexandre : « Je me suis fait avoir, j’ai aussi cru que le cours de finance était une blague, mais en fait non, du coup j’ai 500 euros de rattrapages à payer… ».

C’est pourtant pleins d’espoir que les élèves essayent de rivaliser avec l’administration, en termes de blagues. Ce combat de David contre Goliath n’a finalement eu pour résultat que la liste BDE Cesemed « Wolfs of Kedge ». Les listes Bachelor arriveront-elles à faire mieux ? Affaire à suivre…

Rama Blandin

Publicités

2 Commentaires

  1. Prof Anonymous dit :

    Eh oui, cette année a été décrétée l’année des cours blagues, pour la plus grande joie des étudiants, mais aussi des professeurs qui ne sont pas en reste rassurez-vous (il ne faudrait pas que nous nous sentions écartés de l’ambiance potache qui semble régner à Kedge!). Certains professeurs cette année en ont fait les frais: oubli de programmation de leur cours (oops désolé la personne en charge est absente depuis octobre et on a oublié de vous le dire!), programmation des cours de certains profs sans ouverture aux inscriptions étudiants (et grand moment de solitude du prof le lundi matin devant sa salle vide (était-il épié avec des jumelles dans les couloirs sombres de Vaufrèges par le couple NH et TF??). Alors vous allez nous dire « pas grave, vous les profs, vous ne payez pas 500 euros le rattrapage!! » Que nenni! Le rattrapage c’est pour tout le monde (enfin un domaine ou la démocratie règne à Kedge), 500 euros pour les étudiants et 3600 euros (oui vous lisez bien trois mille six cents euros) pour le prof, à prélever sur la prochaine prime de recherche (euh, s’il en a une…sinon il doit se débrouiller pour rattraper ses heures de cours, il peut en piquer à ses collègues en leur injectant le virus de la grippe ou en les invitant à déjeuner à la cafet, ou bien ouvrir de nouveaux électifs aux titres toujours plus alléchants dans des matières qui n’existent pas encore – faut qu’on innove).

    J'aime

  2. saana kotilasaana kotila dit :

    Superbe article, quelques à idées à développer toutefois. Cependant, je ne suis pas arrivé à le lire avec mon exploreur internet explorer.
    saana de framok.Très bon article, belle rédaction. Cependant, je n’ai pas réussi à l’ouvrir avec mon exploreur safari.
    saana de framok.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :