23 Kedgers asphyxiés dans le tram bordelais

tra

C’est avec une grande peine que le préfet de Bordeaux a annoncé, hier soir, le décès de 23 Kedgers, à la suite de l’incident que l’on nommera fort malheureusement le drame de la TBC : « Trams Bourrés de la Cub ». Pour des raisons encore inconnues 23 élèves de Kedge BS ont trouvé la mort dans le tram bordelais à cause d’une asphyxie dont l’origine n’est pas avérée.

Tout a commencé à la sortie des cours, sur les coups de 17h, Marie-Gertrude étudiante à Unitec relate les faits : « J’étais assise sur une banquette à l’avant du tram B, entre une fesse et sous une aisselle, lorsque soudain une étudiante avec un sac bleu ‘’ Kedge BS’’ inscrit dessus s’effondra sous mes yeux. Filet de bave dégoulinant des lèvres, convulsions frénétiques, cris obscènes … la scène était tout simplement insoutenable. On ne comprenait clairement pas ce qu’il se passait, deux autres jeunes hommes tombèrent presque coup sur coup dans la minute qui suivit ». « J…ja, ja …jamais plus je ne monterai dans ce tram ». Visiblement très affectée, Gertrude ne souhaita pas répondre plus outre à nos questions.

Vous avez dit « Bousculingite » ?19

Les enquêteurs de la police ont donc investigué suite à ce drame sinistre et troublant, et n’ont pas hésité à interroger d’autres étudiants de Kedge pour mieux comprendre les faits. Ce n’est en effet pas tous les jours que 23 personnes d’un même établissement périssent de manière si soudaine. Florilège ;

« J’ai entendu dire sur ARTE que les aisselles chaudes dégageaient de l’ammoniaque, substance nocive pour la santé »

« A mon avis c’est Ebola qui fait son apparition à Bordeaux …»

« Vous savez, le tram est souvent chargé à ces horaires, le rythme de cours est éreintant, c’est sans doute à cause de la bousculingite qu’ils ont défailli »

Après moult interrogations de camarades des victimes, on aurait donc repéré une pathologie typique de l’école : la bousculingite, à savoir la pathologie des personnes qui ne supportent plus les cohues « bousculantes ». Fortement contagieuse, la maladie s’attrape par surexposition aux foules qui manquent d’air mais bien sur qui ne manquent pas tout court sur le campus.

Il faut savoir que sur le campus bordelais, les shotguns – c’est-à-dire ces inscriptions provoquant des attroupements sauvages – ne concernent pas que les soirées branchées de l’école mais aussi les places de parking, les tables pour manger le midi voire même les spécialités pour l’année de M2, bref les queues sans fin dans lesquelles on se bouscule, on vocifère voire on écrase quelques compères pour le plaisir n’ont plus de secret pour ces Kedgers épuisés.

Une solution efficace

Des Kedgers affaiblis, épuisés, exténués, face au problème la direction a donc décidé de passer aux choses sérieuses, la direction explique comment : « Investir dans le Wellness Center est LA solution à l’épanouissement et à la bonne santé morale des élèves, nous allons donc monter les frais de scolarité de 11 000 à 12 500€ pour investir efficacement à ce niveau. »

La police a promis de faire toute la lumière sur les faits, la TBC a annoncé quant à elle, qu’elle passerait du Laurent Voulzy et du Henri Salvador pour apaiser les tensions et détendre ses passagers.

Une source contradictoire indiquerait même que la société de transport envisagerait de se nommer à l’avenir, TPC : Transports Posey de la CUB.

Chiche !mm

Nicolas Noel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :