La malédiction a encore frappé

Dimanche 9 novembre 2014, nous sommes à la 80ème minute du match que tous les amoureux du ballon rond en France attendent depuis des mois, PSG-OM, quand tout à coup survient l’inexplicable. Non, je ne vous parle pas là d’une standing ovation pour Edinson Cavani de la part des supporters du PSG ou encore d’un chant à la gloire de Jérémy Morel côté olympien. Il s’agit en fait d’un nouveau coup du sort qui frappe le football français depuis maintenant quelques temps.

68771

M. Turpin, qui n’est pas un professeur des collèges comme son nom le laisse penser, prend alors un malin plaisir à dégainer l’arme favorite de son collègue M. Rainville : le carton. Et pas n’importe lequel, mesdames et messieurs je vous parle bien de celui de couleur rouge. Comme à l’accoutumée quelques politesses descendent des tribunes au son de véhéments « Arbitre, arbitre, on t’encule ! » ou encore « Encuuuulé ». De là à dire que dans la cité phocéenne se développe un goût particulier pour la sodomie, il y a un pas que la décence nous empêche de franchir.

Toujours est-il que ce cher M. Turpin ne se met pas dans les meilleures dispositions en expulsant Gianelli Imbula. Ce dernier aura beau se fendre de sa plus belle expression faciale d’incompréhension, le maître du jeu ne reviendra pas sur sa décision. On n’aurait alors pu que conseiller à G. Imbula un légendaire « Nao nao j’ai pas touchéo », une défense que Robert Badinter n’aurait pas reniée, mais le jeune ex-guingampais s’offrit à la fatalité.

Après la prestation XXL de son acolyte Nicolas Rainville lors du match RC Lens – PSG, Clément Turpin, visiblement jaloux, a voulu marquer de son empreinte l’un des classiques de la saison de Ligue 1. Nous sommes évidemment en droit de nous interroger : l’arbitrage français est-il victime d’une malédiction ? Est-ce une contrepartie que nous devons subir au fait que l’équipe de France soit de nouveau compétitive ? Est-ce une contrepartie au fait de détenir en la personne de Frédéric Thiriez, dit Fred la moustache, l’un des meilleurs présidents de Ligue que l’Europe entière n’ait jamais connu ? 
La réponse est certainement de l’ordre du mystique et du divin. Il n’empêche que la malédiction a encore frappé.

  Florian Nisol 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :