Rencontre avec Nicolas Grosse-Waechter

Tu connais sûrement son nom puisque tu le vois sans cesse sur Facebook, mais personne ne sait qui il est vraiment. Captain Jack a réussi à déloger Nicolas Grosse-Waechter de son écran, le Community Manager de KEDGE, pour décrocher une interview vérité.

 

Tout le monde te connaît grâce à Facebook mais sans en savoir plus. Parle-nous un peu de toi.

Je viens de Strasbourg (oui ça commence mal) et j’y ai vécu jusqu’à mes 18 ans. J’ai ensuite intégré le CESEM (ndlr : programme post-bac de RMS) puis j’ai continué à Reims Management School. J’ai tout d’abord travaillé au service promotion de l’école qui consistait à se rendre sur les forums, à organiser les journées portes ouvertes… Ensuite je suis devenu Community Manager de RMS, et, depuis mai 2012 je travaille pour KEDGE.

 

Comment es-tu passé du service promo à Community Manager ?

En fait, on a commencé à se rendre compte que les étudiants étaient de moins en moins présents sur les forums, les journées portes ouvertes… et que l’information via les réseaux sociaux prenait de plus en plus d’ampleur. Comme j’étais intéressé par le webmarketing j’ai naturellement glissé vers ce poste qui commençait à émerger.

 

Raconte-nous une de tes journées typiques.

Je dois être à 10h à l’école. Comme tout le monde je prends le 21 tous les jours, 2 fois par jour, du départ au terminus, après bien sûr avoir pris un bain de sang (rires). Ensuite, je prends un café dans le hall B car c’est trop tôt pour en avoir un au Foyer. Je vais ensuite sur l’ordi pour checker mes messages et mails (que j’ai commencé à lire sur mon téléphone depuis mon réveil). Je regarde si les étudiants ont gagné des récompenses, des matchs… Et en fonction je suis content, ou pas. Sinon, toute la journée je réponds à des mails et je participe à des réunions. Je fais aussi de l’acquisition prospects en ligne et m’occupe des étudiants diplômés en interne.  Je gère également le calendrier des assos et participe même parfois à des events étudiants mais pas  aux soirées (on ne mélange pas tout). Enfin, je suis théoriquement joignable jusqu’à 23h, mais si vous pouvez, je préfère en journée avant 20h.

 

Est-ce que tu as déjà rêvé en blanc et bleu à force de trainer sur Facebook ?

Souvent. Et aussi en rouge, à cause des notifications.

 

Combien de millions notifications et de mails reçois-tu par jour ?

Entre beaucoup et beaucoup trop (rires). Mais sérieusement, j’en ai reçu 23 depuis le début de l’interview et 4 inbox également pour te donner une idée. Mais c’est pratique en soirée, je n’ai pas besoin de lumière, mon téléphone clignote tout seul (rires).

 

Combien de fois recharges-tu ton téléphone ?

Réellement, 2 fois par jour alors que mon iPhone est neuf

 

Combien de L de café bois-tu par jour ?

 4 cafés : ½ L.

 

Le nombre de notifications ne te rend-il pas fou ?

Etre fou est un prérequis ; aimer le bleu et le blanc aussi.

 

Combien de posters de Zuckerberg as-tu chez toi ?

Sans compter les aquarelles, une trentaine.

 

Avec tout ce monde dans tes amis, as-tu déjà fait une boulette en laissant fuiter une photo ou quoi ?

Non jamais mais j’ai tout de même 30 listes de confidentialités dont une  qui s’appelle : « Amis que je n’aime pas ».

 

Est-ce que je suis dedans ?
Non. Pas encore.

 

Acceptes-tu tout le monde en ami ?

Oui sauf les faux profils

 

Facebook ou Twitter ?

 Twitter pour l’humour car les gens sont plus drôles en 140 caractères qu’en 3 pages, et Facebook pour le côté pratique et les pubs. D’ailleurs, dernièrement on m’a proposé d’intégrer l’armée de l’air, ce qui m’inquiète. En fait, l’Armée de l’Air a été l’une des premières institutions à cibler ses publicités sur plusieurs critères comme l’échec scolaire, le chômage, le type de musique écoutée (La Fouine, Skyrock…)… Voilà pourquoi ça m’a inquiété (rires).

 

Depuis quand es-tu sur Facebook et qu’est-ce qui changé depuis que tu es devenu CM ?

Je suis sur Facebook depuis 2006. Ce qui a changé : c’est en couleur maintenant. Et avant j’avais mes amis, maintenant j’ai des amis…

 

J’imagine que de voir les mêmes questions sur les groupes est assez chiant. Mais quelle est la question la plus chiante ? Et la plus débile ?

 Les plus chiantes sont celles qui reviennent souvent et qui sont posées par des gens qui ne savent pas lire. Du genre : Comment réinitialiser le mot de passe de sa boîte mail, à laquelle j’ai répondu 2 748 fois.

Sinon, la question la plus idiote je pense que c’était : « Comment on fait pour rentrer dans le groupe Campus Marseille », postée dans le groupe Campus Marseille…

 

T’es un peu à cheval entre administration et élèves. Comment gères-tu ça ?

 Techniquement, je fais juste parti de l’administration, comme Modolo et Belletante. Mais dans l’administration, certains n’ont pas compris que les étudiants sont aujourd’hui des clients et pas seulement des élèves qui viennent s’asseoir et suivre des cours. Elles conçoivent mal aussi que l’éducation est une marchandise, et qu’il faut donc assurer une qualité de service derrière. Je suis là un peu pour ça. Oui, je suis un peu le relais des élèves mais je peux seulement remonter les faits à l’administration, mon travail s’arrête ici. Puis souvent sur le groupe, les oppositions sont  souvent stériles. Vous êtes une génération de pleurnichards (rires).

 

Quel groupe est le plus actif entre celui de Marseille et Bordeaux ?

Marseille, mais ce n’est pas toujours le plus pertinent… Mais il faut aussi savoir qu’à Bordeaux, tous les posts étaient soumis à l’approbation de l’administrateur, et aujourd’hui, même si ce n’est plus le cas, il existe des règles strictes, ce qui rend le groupe plus lisible. Si je mets ça en place ici, je risque de me faire tuer (rires).

 

As-tu des fonctions particulières qui te sont assignées ? A défaut, n’es-tu pas une sorte d’homme à tout faire virtuel ?

Oui…

 

A-t-on déjà essayé de te soudoyer pour ancrer une publication ?

Malheureusement, personne n’a voulu payer en dépit de mes tarifs.

 

Comment réagirais-tu à l’annonce de la suppression de Facebook ?

Je me supprimerais aussi.

 

Au final, t’es un peu un escroc : on te paye pour être sur Facebook.

Exactement, je n’aurais pas pu mieux résumer. Mais au final, je me suis rendu compte que vous passiez autant de temps que moi sur Facebook…

 

J’ai vu que tu avais un blog qui parlait de toi : narcissique non ?

Il ne porte pas mon nom, mais mon surnom. Mais je ne poste dessus qu’une fois par an.

 

Bonus : A quel âge a débuté ta calvitie ?

A l’âge de la raison, 7 ans. (rires). Non mais très tôt, avant le BAC je crois.

 

P.S. : Cette interview n’a pas été réalisée sur Facebook.

 

 Chris Sarkis

Publicités

1 Commentaire

  1. Laurent dit :

    Je pense que c’est un peu excentrique. Pourquoi avoir des poster de Zuckerberg? Moi, j’utiliser facebook mais je ne connais même pas l’histoire de cet homme. Mais je trouve que le parcours de Nicolas Grosse-Waechter est assez impressionnant.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :