Le sens de l’humour a disparu

***Ceci est une blague***

Les chiffres sont tombés hier, et les nouvelles ne sont pas rassurantes. Après la disparition mystérieuse du sens de l’humour l’année dernière, les rires et la bonne ambiance ne sont plus vraiment à l’honneur. Les villes de Nancy, Bordeaux et Marseille sont les plus touchées depuis la catastrophe avec plus de 80% de blagues en moins. Des tensions seraient même apparues entre les habitants : plus personne ne comprenant la moindre blague et n’ayant plus que le 1er degré comme référence. « Je n’ose plus dire un mot de peur qu’il soit mal interprété et qu’il y ait des représailles », nous confie une Nancéenne. Un enfant serait même en attente de jugement devant le tribunal des enfants, après avoir lancé une boule de neige sur un passant sur la place Stanislas.

***Au fait, ceci est une blague***

De même, à Bordeaux les conséquences sont consternantes. Le sérieux a remplacé la déconne, l’ironie et le sarcastique ont quittés la ville. « Avec l’organisation du Challenge en 2014, on est sur les nerfs en permanence, mais là, on a atteint des proportions démesurées ! La moindre boutade  est prise comme une atteinte personnelle, ils ne sont plus capables de différencier les vraies informations de celles données par des abrutis d’étudiants », explique une étudiante à Bordeaux.

***Par ailleurs, ceci est une blague***

Mais c’est à Marseille, où la perte du sens de l’humour a été la plus ressentie. Les blagues sur les cagoles ou le sale accent marseillais ne sont plus de circonstances. Certaines études démontrent même que le nombre de meurtres dus à une farce mal comprise a dépassé ceux dus à la drogue. L’apogée de la crise a eu lieu après le dernier article de Captain Jack, sur le challenge Ecricome. Le responsable Challenge de Marseille, n’a pas vraiment compris ou apprécié la petite plaisanterie. Par peur de perdre son précieux (trophée), il a littéralement agressé deux membres de notre Journal, notre dévouée pôle communication ainsi que le rédacteur de l’article polémique, puis a essayé de sauter du 3ème étage, dépassé par la situation.

***Pour finir, ceci est une blague***

Cécile Coulombier

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :