Un étudiant commet un triple homicide le soir de Noël

Pour la famille Moal le soir de Noel ne rimera plus jamais avec cadeaux, amour et chocolat. Juste avant les douze coups de minuit, leur jeune fils David fut pris d’une fureur incomparable et il commit l’inévitable !

chat

         La première victime fut le grand père de l’étudiant. Il eut le malheur de lancer la traditionnelle discussion autour de la politique ! Le grand père se plaignait de l’augmentation du coût de la vie, le père de l’augmentation des années de travail, et le jeune étudiant se plaint ensuite de l’augmentation des frais de scolarité de son école de commerce … l’un dans l’autre la conversation s’envenima.

          Le jeune étudiant voyant dans la mort de son grand père un héritage pouvant payer ses frais de scolarité (et quelques rattrapages) il étrangla donc son aïeul avec la guirlande trois couleurs clignotante achetée l’année précédente chez Babou pour seulement 2,5€.

       La deuxième victime n’est autre que la propre mère du jeune forcené. Mère dévouée et aimante, elle gâta son fils de multiples petits cadeaux mais elle oublia de lui acheter un MacBookPro avec une batterie spéciale « 9 heures de cours par jour ». Considérant cet oubli comme un manque évident de soutien de la part de ses géniteurs pour sa réussite scolaire il força sa mère à manger toute  la buche glacée aux fruits rouges (y compris le petit renne en plastique et le sapin qui la décoraient).

Cette pauvre maman s’étouffa avec le glaçage rouge trop sucrée, et ses derniers mots furent : Pourquoi ne me suis-je pas contenté d’un simple gâteau au chocolat ?

       La dernière malheureuse victime fut le chaton âgé de seulement six mois. Vive, affective, toujours prête à faire des câlins, la seule erreur de cette petite peluche vivante fut de rester à la fin du diner alors que tous étaient partis effrayés. Le bruit de son chapeau de noël attira l’attention du jeune meurtrier qui effectua un rapide calcul :

– 60€ de croquettes tous les mois ainsi que 60€ de litière tous les deux mois,

-200€ pour la stérilisation et la puce électronique

– et des innombrables rappels de vaccins à 40€…

Ce chaton allait dépenser l’argent qui lui revenait de droit, et le priver de la seconde chance d’un rattrapage ! La décence nous impose de taire la façon dont ce petit ange félin a été mis à mort (indices sur photo).

Peut-être est-ce l’ambiance violente de Marseille qui a perturbée ce jeune breton,  la pression grandissante de l’école de commerce, l’overdose du Noël parfait transmis par les pubs pour les jouets d’enfants et les chocolats omniprésents, ou juste la déception d’une soirée banale avec une famille ordinaire et des cadeaux moyens .

Solène D.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :