Un calendrier pas comme les autres

Tu n’étais pas au Red Lion vendredi, tu as raté la soirée de dévoilement des calendriers du rugby et tu ne sais comment réparer cette tragique erreur ?! Pas de panique, Captain Jack y est allé pour toi, et te raconte tout en détails !

Un calendrier osé…

Il n’est pas nécessaire d’entrer dans le pub pour savoir ce qu’il se passe ce soir-là : quelques joueurs et joueuses en tenue de rugby (et éventuellement sans haut pour ces messieurs) attendent dehors, tandis que d’autres tiennent le stand à l’intérieur. La salle du fond est remplie de Kedgers qui se pressent autour d’une table : celle où les calendriers sont exposés et où l’on peut d’ores et déjà les réserver. Petit avantage pour ceux qui sont venus ce soir : les calendriers sont à cinq euros au lieu de sept. Et, franchement, ça vaut le coup : les équipes masculine et féminine de rugby de Kedge se sont littéralement données corps et âme pour ce projet. En panne d’idée pour Noël ? Ce calendrier ravira votre entourage ! Des photos très professionnelles (heureux partenariat avec l’atelier photo), des modèles qui n’hésitent pas à se dévoiler (cette magnifique paire de fesse sur la couverture côté hommes en fera fantasmer plus d’une, je le sais), 600 exemplaires tirés, et surtout, un côté Rug’bees et un côté XV du Arem. Un côté femmes, un côté hommes, 2014 serait-elle enfin l’année de l’égalité des sexes ?  Espérons-le. En tout cas, les commentaires vont bon train : « Ho elle est chouette celle-là ! » « Et lui, t’as vu ses abdos ?! » « Attends, j’en prends un pour mon frère, ça va lui plaire ! ».  En bref,  cette soirée de dévoilement est un succès.

…pour une cause engagée

Mais ce n’est pas tout. En plus de ravir vos yeux pour l’année 2014 (on en vient à regretter qu’il n’y ait que 12 mois), ce calendrier permet le financement des diverses activités éducatives organisées par le Arem. Comme vous le savez tous, le Arem est une commission étudiante de Kedge. Les membres ont un rôle d’éducateur, et se rendent trois fois par semaine dans des écoles classées ZEP pour apprendre aux enfants le rugby de manière ludique. Le but n’est pas de former des professionnels, mais de canaliser l’énergie parfois débordante des jeunes tout en leur apprenant à se comporter sur et en dehors d’un terrain. Si l’on peut « rentrer dans l’adversaire » lors des matches, il faut aussi savoir faire preuve de respect envers les règles, les arbitres, et les autres joueurs (qui ne sont pas des ennemis, mais des amis avec qui l’on partage une même passion). En plus de ces interventions régulières, le Arem organise depuis maintenant quatre ans un tournoi de Beach Rugby qui a généralement lieu en avril, et s’étend sur deux à trois jours. Le premier est réservé aux enfants, qui ont l’occasion de rencontrer les élèves d’autres écoles pour un tournoi amical, ce qui leur permet de mettre en pratique ce qu’ils ont appris tout au long de l’année. Les jours qui suivent, ce sont des curieux, des amateurs et des joueurs plus expérimentés qui s’affrontent. Le tournoi prend une allure très pro, avec des sélections, une finale et tutti quanti. Et pour ceux qui ont l’esprit sportif mais aucune envie de mouiller le maillot, diverses associations sont présentes pour animer les journées, sans oublier les stands restauration pour les gourmands. En bref, un vrai évènement sportif, accessible à toutes et à tous. Et pour tous ceux qui auraient tendance à croire qu’il est difficile d’implanter le rugby dans une ville où le football est roi, détrompez-vous ! Ce sport offre du contact, permet de se défouler tout en apprenant à se contrôler, et on rencontre  bien des adeptes parmi les enfants (et chez les plus grands aussi, rassurez-vous). Le clou du projet : parfois, la pratique du rugby grâce au Arem permet à certains enfants de quitter les écoles de ZEP et leur ouvre des perspectives d’avenir qu’ils n’auraient jamais pu envisager. Et ça, pour les éducateurs, c’est une véritable récompense, l’aboutissement de tous leurs efforts, la confirmation que leur engagement est juste et utile.

Tu n’étais pas à Luminy la semaine dernière, tu n’as pas fait attention au stand dans le hall B, et tu te sens désespéré à l’idée de passer ton année 2014 sans ce magnifique calendrier ? Pas de panique ! Les membres du Arem et les Rug’bees se partagent les exemplaires encore invendus, et les écouleront tout au long de l’année. Il suffit d’entrer en contact avec l’un d’eux, ils seront ravis de t’en procurer un. Promis, ils ne mordent pas, osez leur demander !

Chloé Grassi

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :