Délocalisation des assos

C’est un véritable mistral d’expansion qui souffle sur Kedge Business School.  Alors que tous les campus s’uniront bientôt par les liens sacrés du week-end Kick Start, l’ancre kedgienne appareille déjà pour d’autres cieux. Dans la continuité des rapprochements avec leurs homologues d’autres campus, certaines associations étudiantes se tournent désormais vers la Chine et le campus de Suzhou.

Des marges commerciales dignes d’une business school américaine

C’est le cas de Kallistos qui à d’ores et déjà annoncé la création d’une joint venture avec Foxconn.

« Pour nous inscrire dans le pôle professionnalisant de Kedge Business School nous devons nous adapter aux réalités du marché qui est le nôtre. Nous sommes conscients de la grande expertise de notre partenaire et  voudrions saluer son adhésion aux principes du management responsable qui font partie de notre credo » explique le responsable partenariats de l’association étudiante.

La perspective d’un marché couvrant de Suzhou à Bordeaux à séduit les investisseurs qui se pressent désormais pour prendre part  à ce qui s’annonce comme étant « la meilleure chose arrivée au marché du textile depuis l’invention du legging » nous explique un prof de stratégie commerciale.

En inondant le marché étudiant de sweats, T-shirts et autres caches-oreilles de piètre qualité, Kallistos pourrait s’assurer un leadership intouchable en attendant la prochaine étape de la conquête intergalactique de Kedge Business School.

Un rayonnement international « un peu cool, tu vois mec ? »

Captain Jack est allé plus loin en perçant le secret des négociations entamées par d’autres associations : l’agent KedgeGB à ainsi mis à jour les tractions entre Dynam’hit et le Foyer portant sur l’ouverture d’une antenne commune à Kingston, Jamaïque.

Sa couverture ayant volé en éclats notre agent à du s’exfiltrer, mais pas avant d’avoir saisi le concept d’un rapprochement « entre un salon de thé dansant et un coffeeshop». L’objectif final serait « de permettre le développement de cultures  non-traditionnelles sur le Vieux Continent via le partage des idées, de moments de fraternité et de bonnes vibes ».

Nul doute qu’une telle démarche servirait au mieux les intérêts verts de l’école tout en  réconciliant les acteurs dont les avis à propos de l’avenir du Foyer divergeaient : en effet, mieux vaut capter les ondes d’un Foyer situé outre-mer que pas de Foyer du tout…
P.S : on me signale à l’oreillette que la COBFI envisagerait une implantation à Pyongyang… 행운을 빌어 요 !

Axel Guillermard

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :